Patrimoine Locatif : Se Constituer Un Patrimoine Immobilier
patrimoine locatif

patrimoine locatif

L’immobilier est sans aucun doute le placement financier préféré des Français. Et cela s’explique simplement : le marché de l’immobilier fait partie de l’un des plus sûrs. En plus de cela, se lancer dans l’investissement immobilier locatif permet de profiter de nombreux avantages comme la réduction d’impôts avec les dispositifs de défiscalisation, la constitution d’un patrimoine immobilier, faire de la plus-value immobilière, profiter d’un complément de revenu avec la réception des loyers, etc.

Au programme d’aujourd’hui, nous allons faire un tour d’horizon sur le patrimoine locatif : de quoi s’agit-il ? Pourquoi est-ce intéressant de se construire un patrimoine immobilier ? Quelles sont les étapes à suivre pour y parvenir ? Tout ce que vous avez besoin de savoir est dans cet article !

 

1. Le patrimoine locatif, qu’est-ce-que c’est ?

Par définition, le patrimoine immobilier représente l’ensemble des biens immobiliers appartenant à une personne. Par bien immobilier, on entend différentes structures comme un immeuble, une maison, un appartement, une place de parking, un terrain, etc. Le patrimoine immobilier se compose le plus souvent de la résidence principale ou secondaire du propriétaire.

Un patrimoine immobilier peut avoir plusieurs utilisations : une résidence principale, une résidence secondaire, une plantation agricole, une location, etc. Parmi ces utilisations, on en retrouve une qui fait fureur chez les investisseurs : le locatif. L’immobilier locatif consiste à faire l’acquisition d’un logement dans le but de le mettre à louer.

 

2. Pourquoi se constituer un patrimoine locatif ?

Se constituer un patrimoine immobilier locatif présente de nombreux avantages. C’est d’ailleurs pourquoi on compte aujourd’hui près de 3 millions de propriétaires bailleurs en France et ce nombre ne fait qu’accroître au fil des années. Si vous vous demandez encore si l’aventure en vaut le coup, laissez-nous vous convaincre !

 

Les avantages

Investir dans l’immobilier locatif représente de nombreux avantages pour le futur propriétaire immobilier, comme :

  • Les loyers. Tous les mois, vous pourrez profiter d’un complément de revenus grâce aux mensualités que doit vous envoyer le locataire. Ces dernières doivent avoir un rapport intéressant par rapport au crédit réalisé pour que le logement soit considéré comme rentable. C’est ce qu’on appelle le rendement locatif : vous devez le calculer avant d’acheter un bien immobilier.
  • Réduire ses impôts. Il existe différents dispositifs de défiscalisation, comme la loi Pinel ou le dispositif Denormandie, qui permettent aux propriétaires de réduire leurs impôts.
  • Faire de la plus-value immobilière. De nombreux investisseurs décident d’acheter un bien immobilier dans le but de le revendre quelques années plus tard pour faire de la plus-value, c’est-à-dire le vendre à un prix plus élevé qu’à l’achat et ainsi faire des bénéfices. Grâce à ces derniers, ils peuvent ensuite acquérir un logement encore plus important et au fur et à mesure faire des plus-values de plus en plus grandes.
  • S’assurer une retraite plus paisible. En effet, le placement immobilier est considéré comme l’un des plus sûrs sur le long terme. Cela vous permettra à l’avenir, lorsque vous aurez terminé de rembourser votre crédit immobilier, de profiter d’une retraite plus complète.

 

Les dispositifs de défiscalisation

Si vous investissez dans l’immobilier pour profiter d’avantages fiscaux, vous devez connaître les 2 dispositifs les plus courants :

  • Le dispositif Pinel. Ce dernier consiste à faire l’acquisition d’un logement neuf et à s’engager à le mettre en location sur 6, 9 ou 12 ans.
  • Le dispositif Denormandie. Celui-ci consiste à faire l’achat d’un bien immobilier ancien et à s’engager à réaliser des travaux de rénovation à hauteur de 25% du prix d’achat. De plus, vous vous engagez à le louer pendant 6, 9 ou 12 ans.

 

Les inconvénients

Globalement, devenir propriétaire représente beaucoup d’atouts. Cependant, il existe certains inconvénients. Certes, ils restent secondaires, mais ils sont tout de même importants à prendre en considération avec de se lancer :

  • La gestion locative. Une fois que vous aurez acheté le bien immobilier idéal, vous n’aurez franchi que le prologue de votre aventure. La gestion de patrimoine est un tout autre défi à relever : trouver le bon locataire, gérer les imprévus, la réception des loyers, la comptabilité, etc. Vous pouvez choisir soit de déléguer la gestion à une agence immobilière, soit de prendre le temps de le gérer vous-même.
  • Les risques d’impayés. Bien qu’ils ne représentent que 2% des logements locatifs en France, c’est un risque qui existe ! Vous pouvez souscrire à une garantie loyers impayés pour vous en prévenir par exemple.
  • La vacance locative. Il est indispensable de réaliser le bon investissement pour rapidement trouver un locataire.

 

3. Comment se constituer un patrimoine locatif ?

 

Les différents types de patrimoines

Tout d’abord, il faut savoir que le terme “bien immobilier” prend en compte différentes structures : un immeuble, une maison, un appartement, un terrain à construire, un logement en construction, etc. Pour se constituer un patrimoine immobilier locatif, il est préférable d’investir dans un appartement, une maison, ou un immeuble / appartement neuf en construction.

 

Se constituer un patrimoine immobilier en 4 étapes

Pour investir dans l’immobilier locatif, vous devez impérativement passer par ces 4 étapes clés :

  • Établir son budget. Vous devez déterminer le budget que vous possédez.
  • Obtenir un prêt immobilier. Vous devez convaincre votre banque que votre projet est viable, réfléchi et rentable ! Pour obtenir un emprunt immobilier, vous devez mettre toutes les chances de votre côté en constituant un dossier complet et sérieux.
  • Trouver le bien idéal. La situation géographique doit être une des priorités dans votre recherche : plus votre logement est bien situé et plus il sera intéressant pour des potentiels locataires.
  • Choisir le bail de location. C’est une étape à ne pas sous-estimer : vous devez choisir entre la location vide et la location meublée. En meublé, vous pourrez profiter d’un montant de loyer 25% plus important mais d’un contrat de location plus court et donc d’un roulement de locataires plus récurrent. En contrat de location vide, vous profiterez de locataires plus stables mais d’un loyer moins important.
  • Trouver un locataire le plus rapidement possible pour rentabiliser votre investissement locatif à Paris ou n’importe où en France. Pour cela, il faut rédiger une annonce immobilière complète, descriptive, attrayante, avec de jolies photos.
  • Sélectionner le bon locataire. Pour vérifier la solvabilité d’un candidat locataire, vous pouvez lui demander différents documents : une pièce d’identité, les 3 dernières quittances de loyer, un justificatif de domicile, un justificatif de revenu et un justificatif de situation professionnelle.

Après avoir réalisé toutes ces démarches, il ne vous restera plus qu’à profiter de votre logement locatif et des avantages qu’il vous procure !

Ce site utilise des cookies pour vous proposer une visite enrichie. En continuant, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus sur notre politique des cookies.     ACCEPTER