Transformer Une Maison En Immeuble De Rapport
transformer une maison en immeuble de rapport

transformer une maison en immeuble de rapport

Si le marché immobilier occupe la première place des placements financiers des français depuis plusieurs années, ce n’est pas sans raison. En effet, l’investissement immobilier offre aux investisseurs de nombreuses opportunités : faire du locatif, devenir propriétaire de son habitation, faire de la plus-value, … les possibilités sont nombreuses ! Et les avantages le sont encore plus : profiter d’un complément de revenus, une retraite plus paisible, bénéficier d’une réduction d’impôts avec les dispositifs de défiscalisation, se constituer un patrimoine immobilier, etc.

Le secteur de l’investissement locatif notamment l’investissement locatif à Paris, regorge de différents types de logements pour les futurs acquéreurs. De plus, pour la plupart d’entre eux, le propriétaire bailleur peut réaliser certains aménagements une fois l’acquisition terminée. C’est une opération qui peut avoir un véritable intérêt au niveau des revenus locatifs ou pour une revente envisagée.

Au programme d’aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un aménagement en particulier dans l’univers trépidant de l’investissement immobilier locatif : transformer une maison en immeuble de rapport. 

 

Définition

Qu’est-ce qu’un immeuble de rapport, exactement ?

Également nommé immeuble à loyers ou hôtel de rapport, l’immeuble de rapport correspond à l’acquisition d’un ensemble immobilier entier par un unique investisseur destiné à être mis en location. Son objectif est de générer le rendement locatif le plus important possible. *

Pour faire plus simple, un immeuble de rapport est composé de plusieurs logements possédés par une seule et même personne qui sont dédiés à la location. Par exemple, il peut s’agir d’un immeuble classique en ville ou d’une maison séparée en plusieurs lots.

Mais alors, en quoi consiste concrètement la transformation d’une maison en immeuble de rapport ? 

Admettons que vous ayez récemment fait l’acquisition d’une maison, par achat ou par succession, et que vous désirez en tirer le plus de bénéfices possible. Jusque-là pas de doute, le locatif est la solution qu’il vous faut !

Alors, deux options s’offrent à vous :

  • Louer la maison en tant qu’unique bien immobilier.
  • Diviser la maison en plusieurs lots.

Si vous optez pour la seconde option, alors vous divisez la maison en plusieurs logements distincts que vous entendez mettre à la location. Ainsi, vous devenez propriétaire d’un unique bien immobilier, la maison, composé de plusieurs logements, les différents lots. Ainsi, votre maison devient un immeuble de rapport.

 

Pourquoi transformer une maison en immeuble de rapport ?

Mais alors, une question persiste : quel est l’intérêt de cette opération ?

Les avantages :

Si certains propriétaires investisseurs préfèrent diviser leur propriété en plusieurs lots locatifs, c’est pour profiter de plusieurs avantages notables :

  • Un rendement locatif plus intéressant. En effet, vous n’allez pas louer une maison en un seul bloc mais plusieurs appartements. Certes, les appartements sont de plus petites surfaces, mais ils sont surtout plus rentables que la maison et reviennent plus chers au mètre carré. Ainsi, diviser une maison vous permettra de bénéficier de revenus locatifs plus importants.
  • Une plus-value accrue. Vous avez bien lu ! Diviser une maison, c’est aussi augmenter sa valeur sur le marché et donc un atout pour vendre plus cher.
  • Une répartition des risques sur plusieurs parcelles. Là encore, on a un atout majeur ! Diviser un immeuble en plusieurs biens immobiliers revient à répartir le risque d’impayé sur les différents biens. C’est un bon argument pour convaincre votre banquier de vous accorder un crédit immobilier. En effet, avec plusieurs locataires, les probabilités de loyers impayés sont réduites. De plus, si cette situation arrivait, le montant de la perte serait moins important que s’il s’agissait du loyer de la maison entière. Et pour le banquier, vous continuerez de percevoir d’autres loyers ce qui vous rendra toujours apte à rembourser le prêt immobilier.
  • Une gestion locative plus simple. Louer une maison divisée vous exemptera d’un règlement de copropriété. En effet, puisque vous êtes le seul et unique propriétaire de tous les logements locatifs, vous êtes le seul décisionnaire. Cela est un véritable tout lorsque vient des décisions importantes comme l’amélioration des biens, les travaux de rénovation ou les règles de fonctionnement de la mise en location. En plus d’être un gain de temps c’est aussi un moyen de faire des économies sur les potentiels frais liés à l’acquisition d’un bien en copropriété.

 

Les conditions préalablement nécessaires

Comme vous pouvez l’imaginer, diviser une maison en plusieurs lots ne se fait pas en un claquement de doigts. Tout d’abord, vous devez prendre en considération plusieurs éléments pour déterminer si ce projet est faisable ou non :

  • L’arrêté de péril. Le but de l’arrêté de péril est de remettre en cause la solidité d’un bien immobilier. Ainsi, si le bien fait l’objet de cet arrêté, cela signifie que la sécurité des habitants est en jeu. Il ne sera donc pas possible de réaliser la transformation. Cependant, il est possible de consulter sa mairie pour établir les travaux nécessaires, qui, une fois réalisés, pourraient l’amener à lever l’arrêté.
  • Des appartements suffisamment équipés. Ici, on parle de l’électricité, de l’alimentation en eau potable et de l’évacuation des eaux. Également, chaque appartement devra disposer d’une salle d’eau et une cuisine équipée. Vous devez nécessairement vous renseigner auprès de la mairie. Si l’un des lots ne dispose pas des équipements obligatoires pour de la mise en location, il faudra alors l’en équiper correctement sous peine de se voir refuser la transformation.
  • Les règles de surface habitable et de volume. Pour louer un logement, celui-ci doit être considéré comme décent et répondre à la loi Carrez. Ainsi, la loi indique que pour être décent, un bien doit présenter une superficie supérieure à 14 mètres carrés ainsi qu’un volume habitable d’au moins 33 mètres carrés.

 

Comment transformer une maison en immeuble de rapport ?

Les types de divisions immobilières

Il existe différentes façons de diviser une maison pour en faire un immeuble de rapport. Pour ce faire, chaque appartement créé devra posséder son propre compteur d’eau et d’électricité. Ainsi, chaque habitation sera indépendante les unes des autres. Elles pourront donc être vendues séparément.

Vous pouvez utiliser chaque étage pour faire un lot, avec le rez-de-chaussée, le premier étage etc. Vous pouvez également en profiter pour construire un duplex et proposer un logement rénové !

Cependant, faire l’achat d’une maison pour la diviser en plusieurs lots entraîne forcément quelques travaux et donc un certain budget à prévoir. Mais pas d’inquiétude, cette opération s’avère tout à fait rentable.

De plus, vous devrez réaliser quelques démarches administratives pour réaliser certains travaux indispensables :

  • Obtenir un permis de construire. Vous devez consulter le plan local urbanisme (PLU) pour prendre connaissance des contraintes relatives à la transformation d’une maison en immeuble de rapport. Cela concerne notamment l’orientation du logement, sa destination, l’usage des sols de la partie commune et les surfaces habitables.
  • Obtenir une autorisation pour modifier l’aspect extérieur de la maison. Si le projet de transformation nécessite de percer les murs pour poser une porte ou une fenêtre, modifier les structures porteuses ou de la façade, changer la destination d’un local, alors vous devrez consulter le PLU en amont/
Ce site utilise des cookies pour vous proposer une visite enrichie. En continuant, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus sur notre politique des cookies.     ACCEPTER